Jour de confinement

Saison III – Épisode 49 – Le Langage des signes

Ah que je me raccroche à des futilités. Ces dit-signes, je crois que je n’y crois même pas, mais ils me font du bien. Ils me rassurent, un peu. Un peu comme un croyant avec Jay Schuss. Parce que franchement, entre les adorateurs de Moïse et moi qui veut y voir des signes, qui veut penser, détourner la conscience de ma lourde solitude que je suis seul, que non… qu’il y a des signes partout ici bas et ils sont avec moi, ils me suivent, ils sont avec moi…
Mais entre nous.
Entre les fans de Moïse, Jésus, Mohamed, Boubou, appelez-les comme vous voulez, entre ces vedettes de l’écran public (« le 21ème siècle sera religieux ou ne sera pas » oui bah on voit) et mes signes à moi, oui, où ? Quelle est la différence ?

La foi sauve, l’humour sauve, l’humeur songe, l’humus s’hume… on a compris je crois. Si je pouvais arrêter, des fois ! Je m’en porterais mieux je crois. Finalement ce blog, même quand je me réaxe, j’me dévie d’autres axes.
Je vais essayer d’arrêter après le 11 mai, et de me concentrer sur d’autres projets, pas seulement ambitieux, intéressants surtout. Moins nombrilistes. En tout cas pas aussi répétitifs. Puis avec ce que j’ai écrit, avec toute cette tartine – 3 saisons 49 épisodes c’est bien assez pour que plus tard à mes petits-enfants, leur conter cette extraordinaire histoire du Petit oiseau bleu et du méchant Confinement.

Dans les signes de euh, ceux eux significatifs ? Que deviendrons-nous tous, quels gestes adopteront-nous ? lesquels garderont-nous ? Il y a quelques semaines j’entendais quelqu’un dire à la radio, quelqu’un que j’aime bien mais alors qui ? ma mémoire confinée… Qui disait que nous adopterions peut-être à l’avenir, pour dire bonjour, un salut arabe (encore un truc qui plairait à monsieur Himlaire, mon voisin facho) : out le baiser régionalistement français à n’en plus finir, bonjour la main sur le cœur.

Parmi les signes modernes, il y a bien sûr aussi la toile complotiste. Parmi les dernières rumeurs, de celles dont tout a été pensé depuis trois siècles et demi, je n’ai pas du tout entendu, peut-être parce que je n’ai pas du tout suivi, raison de plus pour en lancer une, vu que je n’ai rien entendu concernant celle sur Benoit Hamon. Déjà – bien sûr – qu’il serait juif, c’est quand même lui le grand vainqueur des prochaines élections présidentielles quand on y pense un peu quand même à deux fois non… Il nous aurait pas fait une Baron Noir lui ? J’y pense. En formation de scénariste (encore une carrière avortée par moi seul), j’avais appris que l’on devait avoir trois ans d’avance sur l’actualité, que les scénaristes qui marchaient (sur le tapis rouge) étaient ceux qui sentaient le coup, et qui n’attendaient pas, ils fonçaient, ils fonçaient avant qu’un autre ayant eu la même idée les devance, devance la signature d’avec le producteur Manitou. Et c’est vrai que si je me souviens bien, dans la dernière saison, dans Baron Noir, y’a ce petit jeune qui me faisait penser à Benoit Hamon, et qu’était has-been, et qui refaisait surface, et de mémoire aussi je crois qu’on en reste sur l’impression qu’à la prochaine saison il sera un personnage central, principal…
Bref le coronavirus : TOUT VIENT DE BENOIT HAMON. enfin de lui et de son pote le chinois là, le chinois socialiste vous savez ? Non ? mais si le gros alcoolique à lunettes. (“Ah Jean-Vincent Placé !”) Voilà ! voilà.

Oh Benoit Hamon c’est pareil ne vous y trompez pas, derrière son air tendre et gentillet c’est bien lui, c’est bien Hamon (ah bon ?) qui est derrière tout ça. Lui et les Juifs (ça va s’en dire), lui lui et encore lui, lui et son revenu universel (et les juifs, les juifs, les juifs). C’est vrai quoi, une idée qui date du 18ème siècle et qu’un type avait mis en avant dans son programme des primaires, des primaires bien déprimantes pour lui certes mais demain ? Le chômage partiel c’est quoi, si ce n’est la routourne de demain ??
Je parle du vrai évidemment, le vraiment « universel », pas le démoniaque version Macron, qui vous imposerait de bosser pour toucher un minimum, et si vous ne bossez pas bah… niet, nada, que dalle, reste les restos du pauvre mon brave ! (merki)

D’ailleurs, Benoit Hamon, là aussi y’a juste à réfléchir un peu plus que le temps d’un flash de BFM TV, Benoit Hamon, ce serait pas le nègre de Baron Noir ? Dans Baron Noir, y’a bien noir non ? Et dans noir… Quand on y regarde aussi de plus près, Niels Arestrup, Niels Arestrup… ça fait un peu juif ça comme nom ? Non ? D’origine danoise et bretonne ? Breton de Tel-Aviv alors. Y’a du beurre salé et des mouettes aussi là-bas alors. Vous ne me la ferez pas à moi. On nous cache tellement de choses que la preuve, même cachetées nos lettres à la Poste ces derniers jours elles n’arrivent pas. (un coup des Chinois ?) Attention : je n’affirme rien, je constate simplement que les médias refusent de nous dire pourquoi les boites aux lettres françaises sont de couleur jaune.
Bref ! je ne dirai rien de plus je veux pas d’ennuis. D’ailleurs, aussi ! selon Tom Cruise et BFM TV (encore eux) (à la pointe, à la pointe) Benoit Hamon aurait déjà rencontré Niels Arestrup, ce qui en dit long, en tout cas y’a des photos qui le prouvent, enfin il paraît. Il paraît aussi qu’ils sont… enfin bon… à chacun sa vie privée. Que d’histoires. En recoupant les sources, peut-être que j’arriverai à déceler tout ça, si j’ai le télétemps.

Penser aussi à regarder la dernière saison du Bureau des Légendes, que je sache si Kassovitz votera Macron en 2022 (pour sauver l’amour et l’orpheline), et surtout si la nouvelle appli covid va nous fliquer le fion jusque dans la Toundra.

Ce matin, moi ? Une humeur à la Philippe Martinez. AH QU’ON VIENNE PAS M’IMPOSER CES PUTAINS DE CINQ JOURS DE CONGÉS.

En ce temps de confinement il faut s’attendre à tout, j’vous le dis. La preuve : je me découvre généreux, organisationnel, impliqué, actif, affirmatif, et même sympathisant syndicaliste. J’vous le dis, j’vous le dis, rien ne va plus et faites vos jeux bande de moutons de la ligne 13 and co.

La Ligne 13 vous salue bien, la Ligne 13 et le doigt bien en avant.

“Faites coucou à la faucheuse !”

Le cul posé à ma chaise de télétravailleur je regarde vers l’extérieur, vue sur la cour, et encore les mêmes qui tiennent les murs depuis tout à l’heure. Ah ça, sûr que ça fait pas qu’une heure. Et en rang, collés les uns aux autres, sérieux quoi, le confinement, à croire que pour certains c’est se la roucouler douce. C’est tout juste s’ils se font pas des mamours. En rang collés aux autres comme des… ah oui c’est vrai des pigeons, ce sont des pigeons ramiers. J’ai les globules en vrac moi, à force d’écran et de psychose.
Pour éviter le retour à la faune, Nara me conseille de me déclarer comme triskaïdékaphobe (hein ?) (quésako ?). « Le terme technique pour qualifier la peur du nombre 13 ».
« Idées d’excuses pour la semaine prochaine : Hélas, cheffe, c’est pas l’envie qui me manque de vous revoir (#diplomatie – cf. horoscope #faux-cul) MAIS ça va pas être possible car, je suis devenu agoraphobe, métropolitanophobe, ou MIEUX ENCORE triskaïdékaphobe (impossible, par conséquent, d’emprunter la ligne 13). Voilà, je crois que tu peux me remercier, avec ça tu es tiré d’affaire. »

Penser aussi à me faire hexakosioihexekontahexaphobe (la peur du 666), vu que servir Satan, du moins ses sbires, ça ne me desserre pas les dents. Heureusement que la recherche avance.
J’irai bien faire un tour du côté de tous les bars du monde, et aussi à Glandage, ou encore par là-bas, et avec un peu de chance atteindre Bourg-Lastic (Bourg-Lastic, son église romane, ses spécialités, son festival international de la br…). « Bourg-Lastic ? C’est fantastique. »
Mais bon, même pas possible d’aller voir si le cul des vaches ça pue davantage que l’A86 puisque à cent kilomètre le francilien assigné…

Sur le panneau de l’épicier, qu’est inhabituellement fermé, même en cette période, surtout en cette période, il est indiqué que les commandes peuvent se faire à partir de 20 heures et jusqu’à minuit…en cette période de ramadan. Prévoir dix euros pour la livraison. La solidarité, religieuse ou pas, business as usual. C’est comme ma charité, l’est pas due à un excès de bonté oh non sûrement pas, je suis comme beaucoup de gens qui donnent de leur temps pour les autres, je le donne parce que j’aimerais l’avoir pour autre chose, j’aimerais en faire autre chose, de ce temps.

Le langage moderne. Le langage qui dépasse le langage de trop, c’est toujours pareil, on ne sait pas faire sans catastrophes, on ne sait pas s’arrêter sans pourtant tous ces signes.

Autre observation : je pisse chelou. J’ai la vessie tout le temps pleine et pourtant c’est par à-coups, ça a du mal à sortir, et quand ça sort c’est très peu. Ce blog est vraiment très intéressant.

Cette nuit, il était 2h41 quand je suis retombé sur des photos de Déborah. Ce fut crescendo. D’abord, qu’est-ce qu’elle a l’air de se forcer, pas heureuse, frustrée, en ces belles îles de Lérins (elle aussi, snif). Puis d’autres photos, plus joyeuses, toujours de juillet 2016. Et là les pluies tombent, neveu et nièce dans les bras de Déb’ j’arrête… non je continue… je continue et ça fait mal… et c’est intense… pourquoi je n’arrête pas ?
J’vais encore être beau demain… faire gaffe… j’me disais encore ça hier… et… j’me connais… dormir… il me faut dormir un minimum ou gros noir.

Tout pareil mon horoscope de la semaine (sauf les photos). Vierge : Vous ferez un peu de rangement, et vous retrouverez d’anciennes photos de vous. Vous remarquerez que vous étiez loin d’être un(e) enfant mignon : votre air ahuri et votre sourire de faux-cul en disent long sur l’adulte que vous êtes aujourd’hui.

Aller courir, moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *