Expos / Sorties

Préhistoire au Centre Pompidou

Préhistoire, une énigme moderne. Jusqu’au 16 septembre au centre Georges-Pompidou.

Crâne d’Homo Sapiens dit “Homme de Cro-Magnon”, époque gravettienne (vers -28 000 ans), Abri Cro-Magnon, Les Eyzies-de-Tayac, Dordogne

(Aller voir Préhistoire un jour de deuil… Hum. Pour la boite à idées psychanalytiques veuillez vous adresser à quelqu’un d’autre, je me passe déjà de mes commentaires, alors ceux de pro-lacaniens hein…)

J’entre dans l’antre. L’ambiance est au noir. Au mur je distingue une lettre, des lettres… « Sur l’ombre que je suis déjà gravite la charge du passé. Elle est infinie. » Borges, All our yesterdays.

Quant aux multiples statuettes, certaines datant de plus de 25 000 ans, il faut aller les voir, les voir par le prisme de mon portable pourri, ce n’est pas les voir. La qualité des pixels n’est pas subtile, non, les observer, droit devant, en direct.

Femme nue tournée vers la droite, se retournant vers un homme nu accroupi. Ou Camping sauvage : Moi et la femme sortant de la tente dans un endroit encore et toujours improbable
Paul Cézanne, Le rocher rouge, vers 1895

Paul Cézanne, Dans les carrières de Bibémus, vers 1895

Paul Cézanne, La montagne Sainte-Victoire vue des carrières de Bibémus, 1898-1900
Marcel Gromaire, Dolmen à Carnac, 1953

La Terre sans les hommes (mais pas sans la peinture)


Alberto Savinio, Nella Foresta (dans la forêt), 1928.

Giorgio De Chirico, Mélancolie du départ, 1916.

Max Ernst, Paysages glaciaires, stalactites et minéraux du corps féminin, 1920

Max Ernst, Un peu malade le cheval patte pelu la fleur blonde qui tourmente les tourterons, 1920

Emile Bayard, « Les précurseurs de Michel-Ange et de Raphael ou la naissance des arts du dessin et de la sculpture à l’époque du renne », dans Louis Figuier, L’Homme primitif, 1870

Hommes et bêtes. Par les peintres.

Picasso, Buste de femme, Boisgeloup, 1931
André Masson, La Terre, 1939
Picasso, Baigneuses, Dinard, 8 juillet 1928
Bloc figurant des vulves (abri Blanchard, Sergeac, Dordogne), époque aurignacienne (vers – 30 000 ans)
Oscar Dominguez, Grotte de Guanches, 1935
Amédée Ozenfant, La Grotte aux baigneurs, 1930-1931
Georges Bataille ?
Miquel Barcelo, Il Trionfo della morte, 2019. Argile sur verrières
Statue-menhir (Montlaur, Mas d’Azais, Aveyron), deuxième moitié du IIIè millénaire avant J.C.
Figure féminine dite “Idole aux yeux” (Uruk, Mésopotamie), 3300-3000 avant J.C.
Anneau-disque (Quiberon, Morbihan), Vè millénaire avant J.C.
Jacques Lipchitz, Ploumanac’h, 1926
Statuette féminine (Iles des Cyclades, mer Egée), 2700-2300 avant J.C.

Mon téléphone portable est vraiment pourri, les photos en conséquences…

Les titres des croquis, dessins, peintures, eux, restent jolis.

Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie.

Et l’homme parut, interrogeant le sol d’où il sort et qui l’attire, il se fraya la voie vers de sombres clartés.

Voilà.

Préhistoire.

Écrit le 14 mai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *