Expos / Sorties

Degas (sans commentaires)

“Degas à l’Opéra” jusqu’au 19 janvier, au musée d’Orsay.

Petites filles spartiates provoquant des garçons, vers 1860-1862, repris avant 1880

La Leçon de danse, 1872

La Répétition au foyer de la danse, 1873-1875


La Leçon de danse, 1876


Le Violoniste (étude pour La Répétition), vers 1879


Au Salon, 1879

Danseuse à l’éventail, vers 1879





Trois danseuses de ballet, vers 1878-1880


“Ces cires seront tirées en bronze par la maison Hébrard après la mort de l’artiste”.





Danseurs et musiciens espagnols, vers 1869

Deux danseuses, 1878-1879

Le Ballet, vers 1879

Danseuse posant chez un photographe, 1874



Danseuse assise se massant le pied, 1881-1883

Dans une salle de répétition, 1890-1892


La Leçon de danse, vers 1880


Danseuses montant un escalier, entre 1886 et 1888


La Leçon de danse (Salle de répétition), vers 1879


Danseuse au bouquet saluant, 1878


Choristes (dit aussi Les Figurants), 1877


Danseuses sur la scène, vers 1889-1894


Femmes dans une loge, 1885-1890


Danseuse en maillot, 1896


Trois danseuses nues en arabesque, vers 1892-1895



Trois danseuses nues, vers 1903


Danseuses s’exerçant au foyer de l’Opéra, vers 1890



“Des orgies de couleurs” avec le pastel, “pollen de couleurs” (Lucie Cousturier), le matériau et la technique parfaite pour exprimer l’aspect merveilleux du ballet, “cet art où le corps humain devient l’instrument d’une fête magique”.

Deux danseuses en jaune, vers 1896


Trois danseuses, vers 1895



Deux danseuses au repos, vers 1898




Danseuses bleues, vers 1893-1896




Et puisque j’y suis, autant ne pas y retourner tout de suite, autant profiter encore du musée d’Orsay…

Bref, ne pas sombrer, ne pas s’enfermer, ne pas non plus se tromper, ne pas se précipiter. Ça viendra.

(la solitude d’te façon ça me connait. Même si je la vis de plus en plus… donc de moins en moins…!)

Entre L’Abîme et la Sérénité, l’École de Platon.

Henri Martin, Sérénité, 1899


Just Becquet, L’Abîme, vers 1901


Jean Delville, L’École de Platon, 1898


Albert Besnard, Madame Roger Jourdain, 1886


Oh ! un peintre franco-chinois à Paris. Yan Pei-Ming. Je l’aime bien.

Ah bah quand je disais que j’étais à quai, j’étais à quai.




Qui sème le vent ? Pierre Ardouvin pour la Fiac et Les Extatiques en 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *