• Jour de confinement

    Saison III – Épisode 45 – Le jour d’avant la fête du télétravail

    Un jour, nous ne dirons plus le mot « restreindre », mais « réglementer ». Un jour nous ne dirons plus « dans les lieux et aux heures fixés par décret » mais « ainsi que l’usage des moyens de transport ». Un jour, après le mot « provisoire » seront insérés les mots « ou réglementer l’ouverture » et les mots « des lieux de réunions, à l’exception des établissements fournissant des biens ou des services de première nécessité » seront remplacés par les mots : « de toute autre lieu de regroupement de personnes, en préservant l’accès aux biens et services de première nécessité ». Un jour, nous irons jusqu’à remplacer toute une phrase qui, à la fin, mais pour une période provisoire hein, se…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 44 – La France en carton 2.0

    La France en carton peut-être, mais la France en carton 2.0 post-19. Reprise scolaire du 11 mai : des séparateurs en carton pour limiter la propagation du Covid-19Dans l’optique de la reprise des cours le 11 mai, Smurfit Kappa, leader européen de l’emballage à base de papier, lance U-Protect, un séparateur en carton destiné aux établissements scolaires de la maternelle au lycée. Fabriqué en France, simple à mettre en place, écologique, économique, nettoyable et adaptable aux différents bureaux d’élèves, U-Protect vise à faciliter la reprise des cours et à enrayer la propagation du virus Covid-19.(…)En plus de l’aspect sanitaire, U-Protect dispose d’une zone pour ranger les crayons et stylos. Le…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 43 – La Brasserie de l’Être

    La montée de la pression ? Va crescendo. 1er degré. J’ouvre ma boite perso et oh (c’est un oh de déception, je vous mène sur la piste, y’a pas de quoi) tiens ! pas de réponse à mon message d’hier à ces deux coopérateurs en charge des bières. Un message qui devait certainement sentir un peu trop le « j’ai envie de partager, les gens » (« et comment ça vous aviez deviné que je suis confiné avec mes bières, mes bières et mes bières, et mes autres bières »). Conclusion : personne ne m’aime. 2ème degré. J’écris à Davy, un collègue.Bonjour Davy, J’espère que tu vas bien. Sais-tu où je peux mettre cet article, blablabla…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 42 – Les jours d’un télétravailleur et Les nuits d’un damoiseau

    Et aller ! et encore… un rêve encore en cuisine ! Et allez ! encore avec Déborah… allez… pff. C’EST QUOI CES RÊVES PUTAIN !?!!!!! J’arrête pas. En cuisine, mais toujours pas à faire la cuisine. Pour la peine la revue de presse attendra, j’vais me faire des pancakes, z’ont qu’à me virer ah ah fallait pas me recruter comme un fonctionnaire, je me comporte comme un fonctionnaire. Pour la peine aussi, arrêter. Arrêter de m’acharner… j’sais pas cuisiner sucré, j’sais pas cuisiner sucré, c’est tout. Faut me l’admettre c’est tout…C’est pas dégueulasse hein…mais bon ! c’est pas très pas dégueulasse… Mieux vaut aller travailler à des choses inutiles plutôt que d’y comprendre quelque…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 41 – Les Moucherons II

    Ou Les petits moucherons II – La revanche des petits-enfants (chiites). Les petits-enfants et la patrie reconnaissante Il est cinq heures du mat’ et je crois que je ne dors toujours pas. La nuit France Culture avec Fabrice Lucchini. Qu’est-ce qu’il est chiant et hypocondriaque, Luchini, quand il ne fait pas son show ou qu’il n’y va de sa science. Et je l’adore pourtant, quand il fait son show et qu’il y va de sa science.Huit heures, il est huit heures et qu’est-ce que je reste éveillé, et because. La méfiance, la méfiance, l’expérience. Je les entends. Ils sont là. Bzzzzz … bzzzzz… les petits-enfants du jour 33.Je l’avais pourtant…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 40 – Le chant des oiseaux et des roses

    Je me réveille au – passer l’insomnie de six heures – son – je me réveille… ou plutôt je m’éveille au son des oiseaux… et mettre le son à fond ça couvrira les pleurs du chien du voisin… (j’ai encore rêvé de cuisine) (et y’avait Déborah) (c’est fou le nombre de rêve où je suis à la cuisine) Avant-hier, de ma fenêtre, j’ai entendu une oie bernache du Canada passer… c’est bien sûr la première fois que j’en fais l’observation. Passer du Canada de La Courneuve aux quartiers du périph, c’est pas banal, non. (ah oui ! et aussi le bâtiment de la mairie de Saint-Denis que je n’avais jamais observé…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 39 – Le télétravail c’est la santé

    Toute la journée j’ai fait un truc de fou : j’ai travaillé. Travail. Travail. Travail. Le télétravail c’est la santé… Monsieur Le MinistreJe vous remercie monsieur le ministre d’avoir prévu une prime d’un maximum 1000€ pour les surveillants pénitentiaires. Mais, il n’y a pas que les personnels de surveillance. Eh oui ! Il y a également des petites mains qui œuvrent au quotidien dans l’ombre sans compter les heures de travail au détriment trop souvent de leurs familles, on les appelle les personnels administratifs. Oui la pénitentiaire est également composée de ces personnels. Pour votre parfaite information ce sont les personnels administratifs qui gèrent les services tels que les greffes,…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 38 – Mangez des pommes

    Aujourd’hui, officiellement, j’ai télétravaillé. Sinon, je me suis fait utile. C’est pas grand-chose, c’est presque rien, c’est distribuer 2000 pommes, le don de producteurs français pour les agents de l’hôpital. De ma cage télétravail aux cagettes à déposer dans les différents services, il est un espace entre ces deux activités, et traduit par le simple mot : utile. C’est pas du grand utile, c’est vrai, et pourtant, déjà… C’est par ces petites choses du quotidien qu’on fait changer, non pas le monde, je n’en ai ni le poids ni la force ni la générosité ni la foi, j’ai juste des pommes, des pommes à distribuer. Qui veut des pommes ? Qui veut…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 37 – Démarrage à vide

    De : gianfranco sanguinotti Subject: Un interview strictement marxiste d’un ouvrier espagnol de bon sens Sur mon autre boite mail, un message de Cadremploi au titre prodigieusement énervant, peut-être aussi parce que je viens de passer une demi-heure à discuter de ces six satanés congés payés qu’on voudrait m’imposer. Ma cheffe me sonde, se faire une idée avant de revenir vers Grand Chef, qui veut me les imposer. C’est moi qui, désormais, pour une fois ! suis en position de force. Sans moi, plus de revue de presse, sans moi plus de gestion quotidienne du site internet, sans moi plus grand-chose à produire (d’inutile, certes) puisque notre service sans Vincent c’est peanuts… et…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 36 – Y’en aura pas que 36

    [Discussions] TR: Belle idée à ClichyDe : HakimaEnvoyé : ‎21/‎04/‎2020 11:30 Ça peut nous donner des idées.Nicole Bonsoir,Philippe dispose d’un espace de cueillette forestière en Seine-et-Marne, et vend de l’ail des ours, en feuilles et en pot (4 bulbes), ainsi que quelques plants de tomates, de menthe et de salades.On cherchait comment faire pour répartir entre les 3 coopératives, mais finalement, comme la distribution du lundi fonctionne bien, on s’est dit qu’on pouvait reconduire rue Paul Eluard.L’ail des ours est délicieux, mais déjà bien avancé dans la saison, donc les sachets pourront inclure aussi les parties florales.La cueillette aura lieu le matin, et la livraison vers 16h.Honorine Bonjour,Si on se…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 35 – Des rêves des chiens et des cauchemars

    Dans une chambre, est-ce ma chambre ? en tout cas dans mon rêve, je déplie des draps, un corps manque, elle est morte, elle je crois ma mère et, de l’autre côté m’aide à faire le lit, ma mère, je crois, ma mère qui, on a difficultés à croire mais tout laisse à penser qu’elle a été tué. Et disparue. J’entends un bruit dans l’appartement, je contourne le lit et sors de la chambre, passe le couloir, tiens ! la porte d’entrée est entrouverte ; bref à la cuisine quelqu’un de dos, avec un balai à la main droite. Ça se confirme, c’est certainement le/la tueur/euse. Je me réveille.Dans la foulée ou tout…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 32 – Qu’est-ce que je me fais presque pas chier

    2h57 du matin. J’entends des bruits lourds à l’extérieur, j’éteins la radio oui c’est ça, y’a comme des bruits de feu dehors, et des bruits de feux d’artifice en ce moment, et à cette heure-ci, c’est chelou… Je me lève, je ne suis pas le seul à la fenêtre à me demander d’où cela vient. Le bruit n’est plus. Je vais sur France Info, en espérant qu’il n’y ait pas de flash info en direct de Saint-Denis. J’éteins la radio. Je m’endors. En tout cas à un moment je m’endors. Une demi-heure peut-être que les yeux fermés et et non quelle heure est-il là, ah ouais 6h51. Garder les yeux…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 34 – Une perception du temps

    heeeeey !!!! J’ouvre les yeux et… 10H26 ! J’AI RÉUSSI À DORMIR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Personne pour m’applaudir mais je suis content de moi. Depuis combien de temps n’avais-je pas dormi plus de trois minutes et deux secondes et demi d’affilée ? J’ai même pas souvenir d’avoir rêvé d’un cauchemar ! En même temps ! Ma perception du temps ! Depuis tout ce temps du confinement… Ma perception… Je la sens quelque peu en coupé décalée… J’sais pas pour vous mais, bon en même temps je m’en fous. Vous aussi ? ah ok vous aussi. Ah vous parliez de mes textes ? Ah oui mais ça depuis le temps j’savais, vous savez. En même temps, en même…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 33 – Les Moucherons

    6h52. Zzzzz zzzz zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz… bzz hhiiiii whihiizz zzzzzzzzzzzzzzzz…6h52. PUTAIN J’EN PEUX PLUS. IL M’A LITTÉRALEMENT REFAIT LE CORPS.Le cou. Le front. Les avant-bras. Le dos. Les coudes. Les mains aussi bien sûr… En retrait. La couette, les gars, sous la couette…« C’est chaud, chef »Je sais.Zzzzz zzzz zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz…Mais pas la choix !Zzzzz zzzz zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz…Pensez à la France, messieurs. La France est éternelle.« pas les moucherons, chef ? »Zzzzz zzzz zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz…Pas les moucherons.PUTAIN.AiE !CA TOMBE !PIM !PAM !BIHI IIIHHHHH…. BOUAAAARM !!!!!!!!!!TA TA TA TA TAAAAAAAAAAA…« La couette, la couette ! » A gauche…A droite…Le shadow dans la nuit je n’y arrive pas. « On fait quoi chef, on leur envoie les ondes du Maléfice ? On pousse à fond le cri de guerre du Grand Chef ?…

  • Jour de confinement

    Jour de confinement – Saison III – Épisode 31 – La Belle Verte

    Bon ces deux premières saisons étaient vraiment trop longues. A présent, c’est par épisode. D’te façon on le sait tous y’a plus de saison ma bonne dame, mon bon monsieur. Dans un premier temps, un peu comme un footballeur qui jouerait avec sa tête, prendre l’information. Puis se démarquer. Et centrer. “L’axe, Guar, l’axe !” Ou copier-coller. Jour 31 « Bon ! Les gars vous oubliez pas hein on fait court on repart pas comme pour la Saison I… d’te façon personne ne nous lit. » « Et n’oubliez pas non plus l’imagination, très importante l’imagination. On sort de ses ornières et on y va, là, allez, du pain sur la planche… » « Eh toi,…

  • Jour de confinement

    Jour de confinement – Saison III (Introduction)

    Pour le titre de cette saison III, il fut d’abord question d’éternal sunshine of the spotless mind, ou d’effet papillon, puis La Belle Verte s’est imposée. J’ai été marqué par ce film, je me souviens de scènes fortement résonnantes, aujourd’hui. A ce titre je veux surtout compiler cette superbe BD en construction. Enfin j’espère. Vivement la suite. Un célèbre philosophe a dit : La vie est un combat qui se déroule sur un chant de batailles avant le champs de patates. Il n’est pas célèbre, il n’est pas très philosophe, ni même de belle poésie, ou alors de celle de La Belle Verte, pas grave. Vivre. Vivre au milieu de ses…

  • Jour de confinement

    Jour de confinement – Saison II

    Ambiance. De l’ambiance mémorielle à l’ambiance mortuaire, de la saison I à la saison II, nous passons de Louis la Brocante à La Guerre des mondes. Confinement jour 21 – ma contribution à la fin du monde – Saint-Denis « Lundi sera la journée la plus meurtrière selon nos prévisions ». Nous sommes lundis. Je relis les notes de ma discussion d’avec une cadre (mais “non cadre”) de l’hôpital Delafontaine. Deux jours plus tôt, « bon anniversaire tonton ». Je lui repropose de faire les grandes courses et de les déposer à sa porte. Si Brigitte ne sort pas, Tonton continue de sortir « tous les trois jours je fais les courses »… Je décide de…

  • Jour de confinement

    Jour de confinement – Saison I

    Allo la Creuse ? le Périgord ? ici Saint-Denis. Il est convenu un jeu de ping-pong entre mon pote, solastalgique retranché (ad vitam) quelque part en France, et moi, le temps du confinement.Mon pote, ce visionnaire périgordégourdin. Confinement jour 1 – ma contribution à la fin du monde – Périgord J’ai voulu envoyer ça aux parents mais je crois que je vais les faire flipper ! Alors voici ma contribution au désormais célèbre “journal du confinement” pour ce premier jour. ===== Titre : Panique salutaire. C. prends la route demain matin, je suis pas super rassuré… D’autant qu’ils déploient l’armée dans les rues. Je vous tiens au courant. J’espère que vous n’avez…

  • Jour de confinement

    « N’empêche, ta résidence d’écriture, tu l’as… »

    Il est 20 heures et le Président nous confine à l’isolation atomique. Saint-Denis. Ma « résidence d’artiste », Hmm. Si l’on veut. Je pense surtout au chien du voisin qui déjà au temps du chômage me tapait sur le système, alors maintenant… si des semaines et des semaines sans même de pauses et de sorties… Hmm. Ne pas trop penser. Hmm. Ne pas trop penser à la suite. No panique. Pas de panique. Saint-Denis parle à la Creuse, la Creuse parle à Saint-Denis. Naria toujours, 20h38 : « Il faut trouver des biais de socialisation… » Naria, relation étrange, relation que je n’ai jamais vue, relation en devenir. Cette ancienne collègue d’ancienne collègue (les…

  • Jour de confinement

    Ce papier sert tellement à rien que je n’en trouve même pas le titre

    La mère de Jeanne ayant besoin de prendre soin de sa fille, 41 degrés merde, pas le virus du coronatruc mais un virus, merde. Deuxième week-end où l’on reporte notre vieille amitié à cultiver. Que faire ? Je sens que ce week-end va être aussi passionnant que mes semaines… Je change mon programme, décidant de me précipiter sur expo machin qui ! encore hier soir était ouverte, et rechangement de programme. Que faire ? Tout se ferme. Bon. L’expo NTM aux Halles, le squat d’artistes du 59 rue de Rivoli (conseil d’une vendeuse qui me demandait ce qui m’avait attiré dans la boutique) (« bah je sais pas, la pluie ! » et je n’ai…