• Jour de confinement,  La vie à Saint-Denis

    Saison IV – Épisode poétique – Liberté, j’écris ton nom (par terre)

    Sur mes cahiers d’écolierSur mon pupitre et les arbresSur le sable sur la neigeJ’écris ton nom Sur toutes les pages lues Sur toutes les pages blanchesPierre sang papier ou cendreJ’écris ton nom Sur les images doréesSur les armes des guerriersSur la couronne des roisJ’écris ton nom Sur la jungle et le désertSur les nids sur les genêtsSur l’écho de mon enfanceJ’écris ton nom Sur tous mes chiffons d’azur Sur l’étang soleil moisi Sur le lac lune vivante J’écris ton nom (“merde on s’est emmêlés dans la strophe !”) Sur les merveilles des nuitsSur le pain blanc des journéesSur les saisons fiancéesJ’écris ton nom Sur les champs sur l’horizonSur les ailes…

  • Jour de confinement

    Saison IV – Épisode 0 – Le jour d’après (mon cul)

    J’préviens mon cul c’est pas celui de Madame Stallone. J’préviens aussi – ça ce n’est destiné qu’à moi-même – que je n’ai aucune intention de repartir sur une nouvelle saison. Fatiguant/Fatigué. Même son titre à cette saison IV, pas envie de le chercher. Alors le trouver ! 15h06 ma pause de la journée… Elle consiste en une quasi habituelle sieste de vingt minutes… ou trente… quarante… (mais en général j’ai une telle envie de pisser que…) (bon, ma gueule, ta gueule) (j’étais profond et faut que j’y retourne ! dans ma connerie… mes blagues à cons…) 15h06 je disais… RFI m’apprend que nous en sommes à 285 000 décès dans le…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 55 – Chômage partiel pour le clavier

    Dernier jour et au chômage technique. Quelle symbolique ! Le chômeur en loque errance n’est pas la main ni même le poil dans le main, mais tout le clavier. Quelle symbolique ! Ce con n’aime pas la bière. Ou Le relâchement du monde dionysien résumé dans ce tout dernier papier, d’officiellement dernier jour de cons finés ! Il y a quelques soirs ce con donc a goûté de ma bière. Un événement fortuit (putain ! j’étais même pas bourré) a renversé une rasade de houblon sur clavier. Aujourd’hui, grève des S, grève des W, hier c’était les Y, aussi les C, aujourd’hui encore les F, pareil grève des V… grève des E (alors lui…),…

  • Jour de cuisine

    La soupe de pois cassés du premier jour du reste de ton déconfinement

    Des pois cassés (jusque là on est bien), des oignons, du sel, du poivre, bref vous voyez le truc, les ingrédients classiques. Un peu de curcuma. Et de la girofle (pour soigner vos dents confinés). Du cumin. Normalement la raison vous imposerait d’en rester là. C’est bien connu, en temps de déconfiné personne n’est raisonnable. Et c’est parti. Un peu de tout… qu’importe quoi, les immunités, les immunités, les immunités. Vous rajouterez dans cette soupe barrière une goutte d’huile de truffe (bah comment ça ? Je croyais que y’en avait plus) (ah ! merci y’en a au moins un qui suit, merci Guar). Non en fait y’en a plus (plus d’un ?)…

  • Jour de confinement

    Le bilan confinement (en parler)

    J’fais le bilan, confinement. Et dans confinement il y a finement, bien sûr. J’ai appris, j’ai retenu, j’ai pensé, j’ai ressenti. En vrac : C’est important de déléguer. Par exemple, tous ces exemples d’articles ou de vidéos distillées sur le blog, en général on me les a envoyés. J’ai passé très peu de temps devant la procrastination internet (excepté pour le travail). « Tu le vis plutôt bien parce que t’as plutôt l’habitude ». C’est vrai, mais on ne se fait jamais véritablement à la solitude. C’est vrai aussi que j’avais pris l’habitude de la vie sans les flashs infos et ça, je confirme, c’est vital pour un meilleur équilibre mental et… et…

  • Jour de confinement

    Le bilan confinement (en images)

    Quelques vidéo aussi sur l’après-covid :– dans les ménages moyens – dans les ménages riches – dans les ménages zen – dans les méninges– dans les montagnes– dans les métros– dans les schleus – dans l’imagination– dans la grande bleue– dans Lady Di– dans la bouche des enfants – dans les carafes– dans la relève – dans les galeries – dans les salles de sport Et mention spéciale au Covid Art Museum et autres participants. (dans une autre vie j’en ferai partie) Bien sûr, à la fin… Macron… à la sortie de la Caisse des Dépôts… des écoles…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 54 – Par ici la sortie

    Par ici la sortie dans deux jours. Enfin officiellement. Pour les sorties officielles ça… dans les lieux de vie, les parcs, les cinés, les théâtres, les sorties culturelles pff… Trouver des palliatifs, d’autres palliatifs. Bucco, j’vous ai déjà parlé de mon ami Bucco ? Non, maman, je n’écrirai pas sur toi, pas aujourd’hui, je me le suis interdit, pas aujourd’hui pas aujourd’hui… ce jour d’enfant endeuillé est un autre, comme tous les autres. Rien à signaler. Rien de différent. J’aimerais te prendre dans les bras maman, et puis me réfugier dans ton coude, prendre tes mains, que tu respires l’air même pollué de Saint-Denis. Mais non. J’écrirai peut-être sur toi dans…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 53 – Avant / Après

    8 mai, jour de l’arroche, 8 mai, jour officiel de la Victoire des Alliés, 8 mai exécution de vingt-huit fermiers généraux à Paris, dont Antoine Lavoisier. 8 mai massacre de Sétif, 8 mai dévastation de Saint-Pierre (Martinique) par l’éruption de la montagne Pelée. 8 mai autre catastrophe, premières ventes de cette nouvelle marque là, Coca-Cola. Mais 8 mai naissances aussi de Fernandel, de Romain Gary, de Fabrice Tiozzo, Sonny Liston, bon mort aussi de Flaubert, Gauguin, et fête des parents en Corée du Sud, fête de l’iris à Bruxelles. Un jour de congé pour les fonctionnaires bruxellois ! 8 mai aussi, 8 mai surtout pour les utopistes les plus téméraires,…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 52 – Un, deux, trois, cinquante un, cinquante deux, cinquante trois…

    Un…Deux…Trois… Promenons nous dans les bois…Cinquante et un…Cinquante deux…Cinquante trois… Cueillir des masques en bois…Sept…Huit…Neuf… D’un temps où l’on mangeait des cerises… Soixante-dix-huit…Soixante-dix-neuf… J’ai plus de corde à moi… Petit poème d’introduction, c’est gratuit, c’est cadeau. MAINTENANT : PARCE QUE LE MOUVEMENT, C’EST MAINTENANT. Appel du 6 mai 2020. Saint-Denis. Message du Front en sueurs (froides) au front Périgourdin (en sueurs tout court) (tu t’es lavé j’espère quand même depuis quinze jours) – Ou Lettre apolicalyptique de Merde (Département de merde) à La France d’en bas (et elle a bien raison) Cher camarade, Samuel Beckett a dit : « Demain n’est pas la fin du monde, c’était hier. »Et je ne te le…

  • Jour de confinement

    Saison III – Épisode 51 – Des signes et des symptômes

    Ce matin, je suis allé chez le médecin. Je ne me sentais pas du tout bien alors je m’y suis résigné. Tout de suite, sans tarder, il a décelé les principaux symptômes. J’avais de la fièvre… je toussais… je manquais de souffle… peu de tonus… Il n’a pas hésité. Bien sûr, je ne me suis pas fait tester, mon état ne le nécessitant pas (pas encore) et je rappelle que, si quelqu’un l’avait oublié dans la salle d’attente, nous vivons dans un pays en voie de développement. Et la réalité nous rattrape, elle nous rattrape tous à un moment donné, elle nous rattrape toujours, les gens. Notre condition. Elle nous…